Les types d'impression

Impression numérique

C’est un procédé d’impression récent et simple, puisque le document est reproduit directement sur un support adhésif, au moyen de l’outil informatique et d’imprimantes laser ou jet d’encre. La technique est rapide et souple, le visuel est imprimé tel quel, en une seule fois, avec beaucoup moins de manipulations et un court temps de séchage. L’impression numérique est adaptée pour les petits et moyens volumes. Sa force est de pouvoir traiter des personnalisations de textes, numérotation, et d’images de couleurs. Solution idéale pour les multiples références. Impression destinées au court et moyen tirage


Impression offset

L’offset, issu de l’anglais, « to set off », signifiant « reporter », comporte plusieurs étapes successives qui précèdent l’impression : le document à imprimer est reproduit sur un support – initialement une plaque de métal gravée -, où sont définies des zones à encrer. Cette plaque est encrée plusieurs fois, avant qu’on y passe un cylindre ou rouleau – appelé « blanchet » – recouvert d’une feuille de caoutchouc, qui transfèrera l’encre sur le papier, pour l’impression proprement dite sur papier. L’offset repose sur de nombreuses manipulations : c’est un procédé qui requiert du matériel lourd, du temps, de l’expertise et du savoir-faire. A techniques différentes, usages et coûts différents et compte tenu de la complexité de l’offset, il est recommandé pour des tirages de moyens et gros volumes. Egalement pour des tirages en quadri amalgamés.


Impression typo

L'impression typo est la plus ancienne des techniques d'impression. Ce procédé traditionnel s’effectue à l’aide de clichés photopolymères en relief, souvent utilisé sur les papiers lisses mat ou brillant, il permet d’égaler la qualité des techniques d’impression plus modernes en intégrant dorures ou gaufrages. Elle consiste à assembler en relief sur une plaque les caractères avant de les recouvrir d'encre, et ensuite de poser une feuille sur la plaque d’impression. Ce procédé permet d'obtenir un effet de « relief » grâce auquel le texte et les graphiques semblent enfoncés dans le papier. Généralement utilisé pour des courts en moyen tirages, avant l’apparition de l’impression numérique. La typo a toujours ces avantages actuellement.


Impression flexographie

Pour l’impression flexographie, il faut remonter à la technique d’impression par typographie qui consiste à imprimer directement sur le support les textes les images, inscrits à l’envers sur le cliché. En flexographie, le principe reste le même, mais à la place d’une plaque rigide, on utilise une forme imprimante souple. Le cliché est donc une plaque souple, réalisée avec des matières en polymères dont l’épaisseur varie selon les travaux à réaliser. Cette plaque souple, enduite à l’encre sera mise en contact avec le support, qui s’imprégnera de l’encre, reproduira à l’endroit le texte à imprimer. C’est pour cela d’ailleurs qu’on peut assimiler la flexographie à un tampon encreur grand format. Solution idéale pour les tirages volumineux grâce à sa vitesse d’impression.


Impression sérigraphique

La sérigraphie est une des méthodes d’impression les plus utilisées pour produire des étiquettes de très haute qualité. Procédé qui permet d’utiliser tous type d’encre (mates, brillantes, satinées, fluorescentes, transparentes) en comprenant des caractéristiques uniques, une richesse et un contraste de grande qualité sur tout type de support, ainsi qu’une résistance solide lumière en extérieur. Inspirée du pochoir elle à l’avantage de déposer une couche d’encre en épaisseur qui est bien plus épaisse que n’importe quelle autre technique d’impression. Cela permet d’avoir des blancs parfaits, ainsi que des reliefs très soignés sans nécessiter de gaufrage. La sérigraphie permet de produire des étiquettes très attractives, avec des aspects spéciaux qui se différencient avec un impact visuel important. Triangle tactile, écriture en braille, encre odorante, pailletée, thermique sont réalisés en sérigraphie. Un rendu haut de gamme.


Impression combinée Flexo / Sérigraphie

L’impression combinée est une technique qui consiste à assembler des groupes d’impression différents sur une même machine, pour obtenir un résultat que chaque procédé séparé n’arriverait pas à obtenir seul. La flexographie pour sa finesse d’impression avec une image haute définition et le relief et l’opacité avec la sérigraphie. Résultat époustouflant.






Les types de papier

Apparue pour la première fois aux états unis (adhésive labels), l’étiquette adhésive s’est développée début des années 80 en Europe. Classée dans la catégorie emballage, elle joue maintenant un rôle fondamental pour décorer, informer, valoriser le produit. Peu appréciée du grand public au début, elle est devenue au fil du temps un packaging tendance qui se révèle très efficace, pratique, offrant de multiples possibilités en termes de graphisme, couleur, forme…

La première chose qui attire le regard d’un consommateur indécis, à la recherche d’un produit, c’est l’étiquette. Grace à l’utilisation des nouvelles matières, de dorures, d’effets spéciaux, il sera séduit et conforté dans son achat.


Composition d’une étiquette adhésive

Une étiquette est composée de 3 éléments principaux

  • Le Frontal => L’étiquette
  • La masse adhésive => la colle qui permettra l’adhérence sur le backing et ensuite le produit étiqueté
  • Le dorsal ou backing => support siliconé


Un complexe constitué de l’étiquette par elle-même, collée par son adhésif sur un support siliconé qui joue le rôle de support de réception. Le choix du frontal (de l’étiquette) va être déterminé par :
Le support, l’épaisseur, la couleur, l’opacité, la brillance, la résistance à la déchirure, la rugosité, l imprimabilité, la rigidité


Le choix du frontal (de l’étiquette) va être déterminé par : Le support, l’épaisseur, la couleur, l’opacité, la brillance, la résistance à la déchirure, la rugosité, l imprimabilité, la rigidité

Le papier couché

Les papiers couchés sont proposés avec une large palette variée de finitions.

Avec ces différents niveaux de blancheur et de brillance, pour s'adapter aux besoins spécifiques de chaque application. 

Il peut être  doté d’une colle enlevable, permanente ou renforcée. 

 

Quelques exemples d’applications

Une gamme FSC pour le respect de l'environnement.

  • Etiquetage de décors, Packaging et promotionnel ou l'aspect semi brillant en impression multicolor est requis.
  • Moins épais, il conviendra pour des contenants cylindriques ou courbes dans le domaine de la pharmacie ou de la cosmétique.
  • Il peut  également servir de témoin d'ouverture en raison de sa résistance modérée au déchirement.
  • Métallique ou or pour créer des effets de brillance et dorure
  • Avec une colle adaptée, il conviendra aux applications sur les produits congelés ou réfrigérés.
  • Pour les étiquettes de vins  avec la brillance du Kromekote ou la structure des vergés
  • Les  papiers couchés enlevables  à plus ou moins long terme : usage général, verre, vêtement, appareils ménagers...
  • Masquer des informations il sera enduit d’une colle noire ou bleue pour le masquage. 

  Tous les couchés s'impriment avec toutes les technologies d'impression. 

 

Les films ou synthétiques

Les plastiques, si communs dans notre vie actuelle, diffèrent fortement par leur :

Composition chimique.

Procédé de fabrication.

Utilisation finale, aussi bien en film flexible pour emballage que pour des articles rigides ou semi-rigides tels que : flaconnages (liquides alimentaires ou non), articles ménagers, appareils électroniques, articles de bureau, etc...

 

On peut rencontrer diverses conditions d’utilisation finale :

  • Température d’étiquetage
  • Surface sèche ou humide
  • Surface lisse ou rugueuse
  • Support plat ou courbé
  • Utilisation intérieure ou extérieure
  • Application à court ou long terme

 

De ce fait il est idéalement essentiel de tester le matériau auto-adhésif sur le support d’application spécifique et ce, dans ses conditions réelles d’utilisation finale.

 

Le choix du bon produit sera facilité en vérifiant quelques aspects importants en fonction de l’application spécifique.

 

Le polypropylène ou PP

C’est un film rigide, fonctionnel et performant. Blanc ou transparent    Il s'applique sur des surfaces rigides dans les secteurs exigeants une durabilité et résistance à l'humidité et aux
produits chimiques.

Il peut être invisible et ultra transparent (no-label look).

Utilisation : Principalement dans les secteurs :

  • cosmétique, l'hygiène corporelle,
  • Pharmacie
  • Industrie

et aussi pour des applications telles que :

  • l'étiquetage de bières, de spiritueux, de vins
  • des boissons non alcoolisées 

Cela permet aux marques d'optimiser l'impact de leurs produits en rayon.

N'oubliez pas qu'il existe aussi en Argent et Or !

Le polyéthylène ou PE

Le Polyéthylène ou PE et un film utilisé dans les applications de base ou pour des besoins ciblés, où souplesse et conformabilité, doivent être respectés.

Il reste également très présent dans le secteur de l'hygiène corporelle et des produits ménagers.

On le trouve principalement dans le secteur de l'étiquetage chimique et industriel :

  • barils de produit chimique
  • réservoirs d'huile

N'oublions pas le secteur pharmaceutique où la performance de l'étiquette doit répondre à des applications très précises.

Le Polyéthylène peut remplacer le film PVC dans certaines applications pour des raisons environnementales.

Info : Si la matière plastique est recyclable, l’utilisateur final souhaitera choisir une étiquette dont le matériau sera recyclable avec le plastique.

Idéalement une étiquette en PE sera utilisée pour l’application sur un produit en PE, etc...

 

Le polyester

Etiquettes ultra-résistantes ??  Le Polyester ou PET pour sa durabilité 

 

Vous avez besoin d’une étiquette durable et résistante dans un environnement éprouvant ? Conçu pour tenir face aux conditions les plus extrêmes  c’est le polyester qu’il vous faut:

Résistance aux écarts de température, salissures, produits chimiques ou au rayons UV !

 

  • En  utilisation sur des supports difficiles, le PET est souvent utilisé pour :
  • Ses applications durables
  • Sa résistance aux rayures
  • Aux produits chimiques et agressifs
  • Sa résistance environnementale
  • Egalement pour des applications de sécurité avec des effets VOID ou DAMIER.



Le Polyester s'imprime  également en Transfert Thermique et existe également pour l’impression Laser.




Le vinyle

 

Le Vinyle est également une matière synthétique. Composé d’un grammage plus fin (60g/m²) mais plus résistant que l’adhésif papier, il est le plus souvent recommandé pour une utilisation en extérieur car il peut adhérer sur de multiples types de surface : vitrines, véhicules, sol, mur…

Généralement sollicité pour les grands formats, il est par exemple utilisé par les entreprises pour leur PLV ou leurs signalétiques extérieures.

Il  vous offrira des possibilités plus larges que l’étiquette autocollante : grâce à la découpe mi-chair, et sera découpé au contour selon la forme de votre choix.

 

Conseil d’expert :

Si vous souhaitez imprimer sur du vinyle, préférez le monomère pour une utilisation éphémère, et le polymère pour une impression en grand format.

Il est surtout recommandé pour un produit soumis à un environnement humide.



  

Les finitions

Le vernis

Le vernissage UV est une technique connue et éprouvée depuis des années lorsqu'il s'agit d'embellir un imprimé en le rendant très brillant, satiné, ou mat. La technologie UV trouve deux grands secteurs d'application : les encres et les vernis UV. Elle est surtout appliquée dans l'emballage pour l’étiquette adhésives, et pour les supports papiers et films. Par ailleurs, un des intérêts majeurs de cette technologie est qu'elle peut s'appliquer à quasiment tous les procédés d'impression : offset rotative, sérigraphie, typographie, flexographie. Enfin, une large application de cette technologie consiste à vernir les imprimés, notamment les emballages…

Diverses résultantes possibles : satiné, brillant, mat, fluorescente, gonflantes…

Info : il est possible de combiner tous les effets sur un même est seul modèle

Le pelliculage

Le pelliculage consiste à déposer un film adhésif transparent, brillant, satiné ou mat sur la totalité d’une surface imprimée.

Il protège le substrat de la lumière et de l'usure en général, et facilite le repiquage. Les papiers à reliefs ou à creux ne sont pas adaptés, il y a un risque d'effet grisé et de diminution de brillance.

Souvent utilisé pour l’impression numérique il fixe les encres et donne de la résistance a l’étiquette

Le pelliculage satiné se rapproche beaucoup du mat visuellement mais il est beaucoup moins sensible aux rayures. Il est à privilégier.

Le prix du pelliculage est calculé en fonction de la surface à pelliculer. Il existe des films très résistants (acétates), les films très utilisés (polypropylène) ou encore des films métallisés (polyesters).

La dorure

La dorure à chaud

La dorure à chaud est un procédé d’impression qui consiste à marquer un produit grâce au transfert d’un film en or, en argent, holographique ou autres. C’est le seul procédé de marquage à chaud permettant de restituer fidèlement l’aspect du métal et en particulier de l’or ou de l’argent. Les encres d’imprimerie et les pantones ne permettent pas, à eux seuls, d’obtenir un tel résultat.

Par exemple, le rendu haut de gamme des étiquettes en dorure à chaud permet d’agrémenter de manière qualitative des bouteilles de vin, en mettant en valeur le nom du domaine entre autres.

Le film de dorure est transféré par pression et chaleur avec un fer à dorer sur un document pré sur l’étiquette. La température peut varier de 60 à 200 °C. Par pression sur le film, on dépose le dessin désiré sur l’étiquette. Le film de dorure se rompt avec le contact du chaud et du froid et seule subsiste la forme préalablement gravée sur le fer à dorer.

Le coût d’un fer à dorer varie en fonction de la complexité de la réalisation du fer à dorer.

La dorure à Froid

Apparue ces dernières années, la dorure à froid est une solution moins coûteuse qu’à chaud.

Il n’y a plus de fer a dorera bains d’huile ni de temps de chauffe. La technique consiste à déposer le film de dorure à la forme désirée grâce a un cliché de colle. Le film s’enlève à l’arrachement. Bien moins couteux que la dorure à chaud, la dorure à froid est légèrement moins bien définie qu’à chaud.

Le gaufrage

Cette technique, qui consiste à exercer une déformation délicate du support, donne un relief raffiné bien perceptible au toucher et résolument élégant à vos étiquettes adhésives. Le gaufrage ou embossage apporte un aspect tactile à votre étiquette, ce qui la rendra d'autant plus unique, attractive et qualitative

Le papier passe entre deux outils (male en relief et femelle en creux) ce qui permet de faire ressortir certaines zones (imprimées ou non), du document en refief.

La découpe

Plaques de découpe flexibles et cylindre de découpe

Ces outils sont réalisés en acier trempé d'une dureté de 48 HRC et affûtés sur des machines à commande numérique. Ils ont une précision de l’ordre de 0.002 mm. Les angles de coupe sont automatiquement adaptés au complexage adhésif à découper et varie de 40° à 110°. Les hauteurs de plaques, pouvant aller jusqu’à à 1mm, sont également déterminées en fonction de votre application. les plaques de découpe moins chères ont une durée de vie limitée, et peuvent êtres réaffutées.

La découpe au laser

La technologie laser, qui permet de se passer de forme dans la découpe des étiquettes, et est devenue aujourd’hui une alternative crédible aux techniques traditionnelles de découpe

Spécialement conçue pour les fabricants d’étiquettes la découpe laser permet de réaliser en un unique passage des géométries sophistiquées et complexes, découpe, micro forage, dentelles. Impensables avec les actuelles formes de découpe mécaniques, en ouvrant ainsi de nouvelles frontières applicables au labelling pour les secteurs de la boisson, de l’alimentaire, de la pharmacie, de l’électronique, de la mode…

Avec une productivité élevée, les machines Laser sont idéalement adaptées en complément d’une production surtout en impression numérique, permettant de passer d’une forme à une autre en s’affranchissant de tout outil de découpe, de façon quasi instantanée.